club

Ben Arfa, la métamorphose

club

Ben Arfa, la métamorphose

Publié le 18 Mars 2017 à 13h33 par Clement
Bien que son bilan sportif soit mitigé, Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa a gagné en maturité au PSG ; au point de devenir un coéquipier modèle, apprécie et intégré.
Une sale réputation
Issu de cette fameuse génération 87, Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa a longtemps traîné une sale réputation au fil de sa carrière. Son talent n'a jamais été remis en cause, loin de là, mais le natif de Clamart fut longtemps considéré comme un joueur individualiste et insolent. Nombre d'observateurs pointaient son incapacité à se fondre dans un collectif ainsi que ses mauvaises relations avec ses coéquipiers et entraîneurs.

Cependant, HBA a failli arrêter le football. Blessé à de nombreuses reprises, sa carrière décline. Celui dont la technique fut parfois comparée à celle d'un certain Lionel Messi peine dans de modestes clubs anglais. En 2014, il se retrouve sans club et ne pratique le football qu'en salle, avec ses amis. Claude Puel lui redonne sa chance à l'OGC Nice. Depuis, c'est un autre Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa qui arpente les terrains du championnat de France.

Un autre Hatem
A Nice, le milieu offensif démarre une nouvelle carrière. Grand artisan de la belle 4e place du Gym l'année dernière, Hatem Ben Arfa Ben Arfa signe au PSG durant le mercato estival. Cependant, le rêve tourne vite au cauchemar. Unai Emery ne compte clairement pas sur l'ancien international français. Remplaçant, puis écarté du groupe, nombre d'observateurs sont alors convaincus que Hatem Ben Arfa Ben Arfa va déraper et que son aventure parisienne finira prématurément.

Bien au contraire ! Il n'en est rien. Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa réagit de manière totalement opposée, ce qui n'en finit pas de surprendre. En effet, au lieu de crier à l'injustice, il met les bouchées doubles et travaille à fond à l'entraînement. Il revient progressivement en forme et parvient à grappiller du temps de jeu, ici et là. Dans son esprit, une chose est claire : il ne partira du PSG en hiver.

Grand frère à Barcelone
C'est donc un Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa motivé et bien plus affuté qui démarre la seconde partie de saison du PSG. Repositionné en avant-centre, il s'avère être une bonne doublure à Edinson Edinson Cavani Cavani. Son profil de faux numéro neuf, capable de distiller de bons ballons à ses ailiers, fait merveille face à Bastia en Coupe de France (7-0). Toutefois, avec le retour en forme de l'ensemble de l'effectif parisien, Hatem Ben Arfa Ben Arfa joue de moins en moins.

Paris repart fort en 2017. Le 14 février, le club de la capitale signe une performance incroyable face au FC Barcelone. Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa est tout sourire. Pourtant, trois semaines plus tard, le PSG est éliminé au Camp Nou, dans un match surréaliste. L'équipe est abattue, certains joueurs pleurent. Paris outragé, Paris brisé... et Paris éliminé.

C'est alors qu'Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa change de dimension à l'intérieur du groupe parisien. Bruno Salomon, journaliste de France Bleu, le montre bien : "22h40, dans la nuit barcelonaise, Paris est en miettes. Certains joueurs partent tête basse, d'autres restent allongés sur le terrain. Qui va les relever ? Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe et Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa. Des témoignages rapportent que Hatem Ben Arfa Ben Arfa a tenté de réconforter certains. Il n'a pas joué une seconde, mais il est venu parler aux médias. J'ai adoré cette attitude."

Il aime le PSG
Mais comment expliquer cette soudaine métamorphose ? Comment expliquer qu'un jouer râleur et individualiste devienne le coéquipier modèle, qui parle aux médias et réconforte ses coéquipiers (alors qu'il est cantonné à un rôle de remplaçant) ?

Ce changement s'explique par une chose aussi banale que rare dans le football moderne : l'amour du maillot. Certes, Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa a évolué du côté de l'OM. Mais son amour pour le PSG remonte à sa plus tendre jeunesse.

Ainsi, tout au long de sa carrière, le comportement d'Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa ne fut pas à la hauteur de ses performances sportives. Aujourd'hui, il apparaît que la tendance se soit inversée... Mais on ne perd jamais un tel talent technique, un tel don pour le football, c'est une certitude. Imaginons un Hatem Hatem Ben Arfa Ben Arfa de retour à son meilleur niveau, avec ce même comportement... Ne serait-ce pas la pointure dont rêve Nasser Al-Khelaïfi pour le prochain mercato du PSG ?

caractères restants
Avatar de radium radium 247 - 18 Mars à 17h23
Bon article Clement et je salue les progrès et la mentalité d'Hatem qui aurait pu être une épine dans le pied du club à pas jouer... Reste plus qu'à prouver sur le terrain qu'il a mûri
Avatar de zlatibra zlatibra 1415 - 18 Mars à 22h43
+1 radium
Avatar de Makkko Makkko 14802 - 19 Mars à 06h29
il a changé c'est clair, mais la ou lui a fait tant d'effort, et pas dans la facilité avec emery, d'autres passent encore dans les mailles du filet!! hatem meriterait d'avoir plus de temps de jeu!
Avatar de Tony8 Tony8 1777 - 19 Mars à 13h23
+1 Makkko