MetzParis SG Riolo - "Impliqué dans la course au titre"

Ligue 1 | 03 commentaires
Publié le 19 Avril 2017 à 07h59 par Tony
Après la difficile victoire du Paris Saint-Germain à Metz (3-2) mardi soir en match en retard de la 30ème journée, Daniel Riolo, journaliste pour RMC, s'est exprimé sur ce succès.
Dans l'After Foot, Riolo a déclaré : "Blaise Matuidi Matuidi, voilà le résumé des folles dernières minutes. Je ne retire rien des critiques qu'il faut adresser à Paris, mais le PSG s'en est sorti. Quand c'est Monaco qui s'en sort d'un rien contre Angers, puis contre Dijon, c'est formidable. Quand le Real accumule ce genre de scénario contre des petits en Liga, c'est bien. Mais quand c'est le PSG, ça frise la honte ? C'est, je crois, un brin injuste. Dans cette fin de championnat, le PSG accumule les victoires et reste impliqué dans la course au titre. Ce but inespéré du bon soldat Blaise Matuidi Matuidi comptera certainement dans cette fin de saison..."
Places Sports365 Events SCO Angers Paris SG
Places dispo. sur ce site
Places Viagogo SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Places Ticketbis SCO Angers Paris SG
Places dispo. sur ce site
Places Carrefour SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Places Fnac SCO Angers Paris SG
Pas de places
disponibles
Places France Billet SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Ligue 1 Ligue 1 - 31ème journée - 18.04.2017
Metz
Ligue 1 Ligue 1 - 31ème journée - 18.04.2017
2 - 3
Paris SG

caractères restants
Avatar de Dahleb75
Dahleb75 (58 commentaires) - 19 Avril à 09h06 - Réagir
Enfin du bon sens...
Avatar de Popincourt
Popincourt (158 commentaires) - 19 Avril à 13h05 - Réagir
Oui, je suis d'accord avec lui, ce genre de matchs ça peut arriver dans une saison mais voilà Paris n'a pas le droit, les autres si.
Avatar de cmai
cmai (7514 commentaires) - 19 Avril à 16h35 - Réagir
Et Riolo prend le contre pied de tout le monde pour rappeler que les matches ne sont jamais gagnés d'avance, même à 2-0. La réaction de Paris en toute fin de match est sacrément salutaire. Merci à Matuidi ... et aux autres Parisiens ;-))