Blaise Matuidi, ce joueur qui divise

Publié le 20 Avril 2017 à 12h46 par Ted75
Blaise Blaise Matuidi Matuidi a été le véritable héros parisien lors du match à Metz mardi avec un doublé salvateur (2-3). Alors que sa prolongation de contrat traîne, le milieu parisien divise toujours autant. Depuis le début de sa carrière, on doit faire avec ses bons et ses mauvais côtés.
Il y a eu le coup de casque d'Antoine Kombouaré lors du PSG-Real de mars 1993, il y a également eu la tête de Ricardo qui a sacré le PSG champion en 1994, ou encore celle de Thiago Thiago Silva Silva qui a lobé Courtois et arraché la qualification parisienne à Chelsea en Ligue des champions en mars 2015. Et il y aura peut-être également le coup de tête de Blaise Matuidi Matuidi à Metz lors d'une fin d'après-midi incroyable à Metz (2-3). C'est exagéré, certes, mais si Paris venait, par bonheur, être sacré champion de France en fin de saison, ce but comptera certainement. Il a été l'oeuvre d'un joueur cadre mais pas contesté. Et dont son contrat, qui court jusqu'en 2018, tarde à être prolongé. La porte de sortie semble ouverte pour le numéro 14 du PSG, qui a pourtant souvent sauvé Paris ces dernières saisons. Coup d'oeil dans le rétro.



Des buts décisifs


Pour un milieu de terrain, Blaise Matuidi Matuidi a un total de buts honorable. Depuis son arrivée, le Français a inscrit 32 réalisations toutes compétitions confondues (en six ans, soit 6 buts par saison). Et lorsque l'on fouille bien, l'international tricolore a souvent marqué des buts décisifs : celui à Valenciennes en 2012, qui permet à Paris de prendre l'avantage à 3-2 et de filer vers un succès (4-3 au final) qui a maintenu le suspense pour le titre, finalement remporté par Montpellier. Ou la saison suivante, la tête bien placée face à Lyon (1-0) et la reprise à Troyes, son ancien club (0-1), qui ont permis de décrocher deux succès importants dans la course au titre.



La saison suivante, qui se souvient de son coup de tête décisif à Ajaccio (1-2) ou, plus encore, de sa réalisation du bout du pied à la dernière minute face à Evian TG (1-0), encore match de milieu de semaine avant la Ligue des champions, qui a permis au club de la capitale de se rapprocher du titre en avril 2014.



Décisif dans toutes les compétitions


Et puis la saison 2014-2015, cette lucarne nettoyée au Vélodrome (2-3), ou encore ce but à Montpellier lors du match du titre (1-2), tous ont eu leur importance pour l'obtention du titre. Sans oublier d'autres buts dans les autres compétitions : en Ligue des champions, le but face à Barcelone en 2013 lors du match aller (2-2), un autre contre le club catalan en poule en 2014 (3-2) et en Coupe de France, l'ouverture du score en finale face à l'OM en 2016 (4-2).



Bref, un joueur combatif qui a su se distinguer par sa volonté de ne rien lâcher. Pour résumer, un bon soldat. Ce n'est pas un hasard si tous ses entraîneurs lui ont fait confiance. Pourtant sceptiques au départ, Carlo Ancelotti et Unai Emery ont fini par l'intégrer dans le onze de départ. Même si l'actuel entraîneur parisien tend à lui préférer Adrien Adrien Rabiot Rabiot ces derniers temps. C'est dire l'importance du joueur sur, mais aussi en dehors du terrain. Puisqu'il semble être un cadre du vestiaire et est unanimement apprécié. Il n'y a qu'à voir la joie collective sur son but décisif à Metz (2-3) pour percevoir son statut. Mais il y a aussi la face cachée de Blaise Matuidi Matuidi. Celle qui frustre tous les observateurs.



Depuis deux ans, Blaise Matuidi Matuidi n'est plus le même


Retour en arrière : été 2015. Blaise Blaise Matuidi Matuidi est alors à son sommet. Il est installé en équipe de France et au PSG de l'ère Laurent Laurent Blanc Blanc. Il semble indéboulonnable et traverse une période faste en août 2015. Le milieu parisien marque ainsi deux buts avec son club (contre le Gazelec Ajaccio et à Montpellier) et deux autres avec l'équipe de France en septembre face à la Serbie, dont une volée surpuissante et mémorable.



Sauf que depuis, l'ancien joueur de Saint-Etienne n'a plus retrouvé son meilleur niveau. Ou alors par bribes. Habituel ratisseur de ballons, il n'est plus aussi efficace dans ce domaine et ses (trop nombreuses) projections vers l'avant s'avèrent inutiles tant son niveau technique n'est pas digne d'un club comme le PSG. Combien de ballons a-t-il perdu en phase de possession alors que Paris semblait construire de bonnes séquences ? Dans quel grand club européen voit-on un joueur de son profil ? Aucun. Son style atypique peut, certes, plaire car le grand public apprécie ce genre de joueurs combatifs, prêts à tout pour mouiller le maillot, pour défendre les couleurs de son club de coeur. Mais il connaît également ses limites. Peut-être une des raisons de sa prolongation tardive au club...
Places Sports365 Events SCO Angers Paris SG
Places dispo. sur ce site
Places Viagogo SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Places Ticketbis SCO Angers Paris SG
Places dispo. sur ce site
Places Carrefour SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Places Fnac SCO Angers Paris SG
Pas de places
disponibles
Places France Billet SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Blaise Matuidi
Adrien Rabiot
Thiago Silva
Laurent Blanc

caractères restants
Avatar de mancuse
mancuse (1481 commentaires) - 20 Avril à 15h36 - Réagir
Salaire divisé par deux hum..Tu lui montre la porte "en premier"quand tu proposes à tous des augmentations alors que c'est l'un des seul qui mouille le maillot quand d autres intermittent du spectacle amuse la galerie sur cinq six matchs l'année..Ok encore un beau symbole qu on envoie là On verra par qui il sera remplacé, cela donnera le ton de la nouvelle direction qu on va prendre
Avatar de flo6611
flo6611 (255 commentaires) - 20 Avril à 16h07 - Réagir
Et dans même temps les dirigeants auraient proposé une prolongation avec revalorisation à Aurier...
Avatar de silvathebest54
silvathebest54 (1155 commentaires) - 20 Avril à 19h15 - Réagir
Matuidi c'est un guerrier, un mec qui ne lâchera jamais ! Une vraie mentalité de warrior malgré ses défauts techniques
Avatar de silvathebest54
silvathebest54 (1155 commentaires) - 20 Avril à 19h25 - Réagir
Et Matuidi le jour où il arrêtera sa carrière il pourra LARGEMENT être fier de son palmarès, ses stats, ses buts décisifs (vous avez oublié le PSG Barça de 2013)...
Avatar de Makkko
Makkko (14385 commentaires) - 20 Avril à 23h13 - Réagir
moi je vous le dis, le garder c'est prendre un risque sur 2-3 match mais alors c'est a ça que sert le coach a bien mettre les joueurs correspondant en fonction des adversaires. mais si on le laisse partir, je suis sur à 100% qu'on le regrettera, et qu'on ne retrouvera jamais un joueur aussi motivant dans le pressing et dans l'envie de jouer!!
Avatar de cmai
cmai (7526 commentaires) - 21 Avril à 15h55 - Réagir
Ne pas le laisser partir serait le signe qu'on veut maintenir et renforcer les joueurs à l'esprit guerrier de notre équipe pour l'an prochain