Verratti - "J'espère qu'il va rester"

Publié le 20 Avril 2017 à 18h37 par Clement
Dans sa chronique mensuelle, le petit Italien est revenu sur un coéquipier qu'il admire beaucoup et qu'il espère voir longtemps avec lui au PSG.
En l'espace de quelques mois, Angel Angel Di Maria Di Maria a remis tout le monde d'accord. Après un début d'exercice compliqué, El Fideo a retrouvé son meilleur niveau dans la seconde partie de la saison. Auteur d'un match fantastique contre Barcelone au Parc des Princes, une blessure l'a gêné au retour. Depuis, il est en très grande forme et enchaîne les performances de haute volée dans la course au titre.

Dans sa chronique mensuelle sur Goal.com, Marco Marco Verratti Verratti est revenu sur le cas de son coéquipier argentin : "Il a eu du mal en début de saison mais il ne faut pas oublier qu'il a disputé la Copa America. C'est difficile de revenir, sans réelle préparation. Dans les matches importants, il a toujours été présent et c'est pour ça que Paris l'a acheté. Il était un peu blessé au match retour à Barcelone, c'est dommage."

Il a ajouté : "J'espère qu'il va rester aussi parce qu'on a besoin des meilleurs joueurs si on veut faire quelque chose de grand. C'est quelqu'un de très discret mais c'est son caractère. Il passe beaucoup de temps avec sa famille et c'est ce qui le rend heureux."
Places Sports365 Events SCO Angers Paris SG
Places dispo. sur ce site
Places Viagogo SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Places Ticketbis SCO Angers Paris SG
Places dispo. sur ce site
Places Carrefour SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Places Fnac SCO Angers Paris SG
Pas de places
disponibles
Places France Billet SCO Angers Paris SG
Pas de places disponibles
Marco Verratti
Angel Di Maria

caractères restants
Nanard (1561 commentaires) - 21 Avril à 07h23 - Réagir
Le départ prioritaire devant c´est clairement Lucas ! Aucune progression, le match contre Metz c´était le même Lucas d´il y a 4 ans.
Avatar de cmai
cmai (7511 commentaires) - 21 Avril à 16h12 - Réagir
Il n'a que 24 ans et en tant que joker de luxe, Nanard, il reste un atoût pour notre collectif, je pense